Chartres en Lumières

Qui dit festival lumière dit Fête des Lumières de Lyon mais aussi Chartres en Lumières. Si ce dernier événement demeure un peu plus dans l’ombre, il n’a pourtant rien à envier à celui de la capitale des Gaules. Cette année 2015, on a voulu participer à la fête et on n’a pas été déçu ! Quand on aime, on l’écrit. Suivez-nous, on vous dira tout.

 

1/2 | Suivant (photos) ►

 

LUMIÈRE !

Du vitrail au vidéo mapping

Chartres est réputée par sa cathédrale connue pour la qualité de ses vitraux historiques incroyablement bien conservés. C’est de cette richesse patrimoniale qui allie art et lumière qu’est né cet événement. C’est ainsi que, depuis 2003, chaque année, d’avril à octobre, des projections lumineuses graphiques révèlent chaque nuit, la splendeur architecturale de la devenue « capitale de la lumière. »

La manifestation consiste en la mise en lumière de 26 sites de la ville historique (données 2015). À la différence de la Fête des Lumières de Lyon, ici, l’ensemble des installations repose sur le principe de la projection lumière graphique fixe ou dynamique sur façade. La plupart des créations associent le son à la lumière. Les projections lumières dynamiques sont généralement sans coupure. L’impression de continuité et de fluidité est appréciable.

Chartres en Lumières « est un outil, un produit d’attractivité touristique extrêmement fort. »

Aurélien Charpille, directeur de l’office de tourisme de Chartres.

 

La Ville a su semer les bonnes graines et récolte, depuis quelques années, les bénéfices économiques générés par l’événement. Aurélien Charpille ajoute qu’« on est rentré vraiment dans une nouvelle ère de Chartres en Lumières. »

Un parcours simple

Pour une déambulation facilitée, un parcours lumière est mis en place dans la ville. Il est matérialisé par un balisage lumineux bleu qui relie les différents sites. Il se présente sous la forme de petits encastrés de sols et de repères lumineux intégrés aux lanternes d’éclairage public. Il suffit donc de se laisser guider pour ne rien rater.

D’autres parcours thématiques sont proposés par les organisateurs. Parmi ces derniers, on distingue le « parcours sans embûche » adapté aux PMR, l’itinéraire idéal pour une visite à vélo, ou encore le « TechTour. »

En plus de tout cela (Chartres nous bichonne !), des visites spéciales sont proposées par l’Office de Tourisme. Elles sont commentées par un guide conférencier. L’une d’elles consiste en la visite de la cathédrale et sa crypte à la lueur de la bougie en plus du parcours Chartres en Lumières, une façon originale de profiter de l’événement. Un tour en petit train est également proposé ainsi qu’un trail urbain nocturne pour les plus téméraires. L’offre est, par conséquent, relativement complète.

Enfin, la application fonctionnelle Chartres en Lumières permet au visiteur de suivre les itinéraires de découverte, d’avoir accès à une description pour chaque site et d’interagir en direct sur les réseaux sociaux.

Célébrer la lumière

En septembre, Chartres en Lumières est ponctué par la « Fête de la Lumière. » Cette fête populaire investit la ville, le temps d’une nuit, par des installations lumières participatives et des spectacles de rue dont l’acteur principal n’est autre que la lumière. De « nombreuses installations plastiques et autres animations originales, poétiques ou humoristiques, ludiques et interactives » [2] complètent le parcours habituel, un soir durant. La lumière y est matérialisée sous toutes ses formes : installations lumineuses contemporaines, lumignons, spectacles vivants, feux, projections sur façades etc.

Techniques

Le parcours « TechTour » nous renseigne sur « la diversité des techniques de projections utilisées sur les différents sites, de la vidéo projection à la projection de lumière sur verre. » [1] C’est un peu comme si la ville se transformait en un show-room géant qui présente les multiples possibilités en la matière.

 

ChartresEnLumieres2015_ParcoursThematique6_TechTour-2

ChartresEnLumieres2015_ParcoursThematique6_TechTour-1b

Présentation du parcours « le TechTour » et des différentes techniques de projection. [1] (voir le document au format pdf)

 

La programmation de l’événement sur une durée de 6 mois induit la mise en œuvre de dispositifs particuliers qui permettent une certaine pérennité des installations. Les projecteurs sont intégrés dans des caissons mobiles spécialement conçus pour les différents sites. Ils assurent la protection contre les intempéries et le vandalisme des matériels mis en œuvre, tout en permettant une bonne gestion thermique des équipements, vitale à leur bon fonctionnement.

caisson1_Chartres_en_Lumière caisson2_Chartres_en_Lumière_théâtre

Exemple de caissons qui intègrent le matériel de projection et de sonorisation. En haut : La Rue de l’Étroit Degré (N°26) ; en bas : Le Théâtre (N°23).

 

Durée de la visite

La visite de l’ensemble des 26 sites illuminés est possible en une soirée, à condition de garder un rythme soutenu. Le parcours à vélo sera conseillé pour les plus endurants qui souhaitent tout voir en une nuit. Pour les autres et les moins pressés, deux soirées sont nécessaires. À défaut, un passage par les principales installations suffira à avoir un bel aperçu de l’esprit de Chartres en Lumières.

☝️ Pour profiter au mieux de l’événement, il peut être intéressant d’organiser son déplacement à l’occasion de la Fête de la Lumière. Par exemple, en effectuant la visite du parcours lumière la soirée du vendredi, pour assister à la fête, la nuit du samedi.

En journée

L’événement est aussi l’occasion de découvrir la « capitale de la lumière et du parfum. » De la célèbre cathédrale gothique aux façades historiques de la ville, du marché au musée du parfum, de la surprenante maison Picassiette aux établissements du vitrail, en passant par les rives de l’Eure et ses ponts bossus, la cité médiévale est riche de nombreux trésors. Il suffit de flâner au gré de ses rues et petites ruelles pour apprécier l’agréable ambiance qui y règne. Son Office de Tourisme a d’ailleurs lancé l’application « Un Jour à Chartres » qui permet de visiter la ville de façon dynamique, interactive, et non rébarbative.

DSC_21338_B

La Maison du Saumon de nuit dans le centre ancien de Chartres.

 

Coups de cœur 💕

Voici une sélection des installations qui ont particulièrement retenu notre attention :

⭐️ Médiathèque (N°24)

Chartres en Lumières 2015 -

⭐️ Grenier à sel (N°22)

Chartres en Lumières 2015 - Grenier à Sel

⭐️ Façade d’honneur du musée des Beaux-Arts (N°4)

Chartres en Lumières 2015 - Musée des Beaux-Arts, Façade d'Honneur

⭐️ Parcours le long de l’Eure avec ses ponts et ses lavoirs (N°7 à 15)

Chartres en Lumières 2015 - Pont des Minimes

⭐️ Coup de cœur en particulier pour le Lavoir de la Grenouillère (N°14)

Chartres en Lumières 2015 - Lavoir de la Grenouillère

⭐️ Collégiale Saint-André (N°6)

Chartres en Lumières 2015 - Collégiale Saint-André

⭐️ Portail Sud de la cathédrale (N°3)

Chartres en Lumières 2015 - Cathédrale, Portail Sud

⭐️ Façade principale de la cathédrale (Portail Royal) (N°1)

Chartres en Lumières 2015 - Cathédrale, Portail Royal

 

Concours Mapping 2015

Les organisateurs ont mis en place un concours qui permet aux créatifs du monde entier de concevoir une scénographie vidéo originale, adaptée à la façade du théâtre de la ville. Le premier prix a été attribué à l’œuvre « Opticks » (conception Antaless Visual Design, Italie). (Voir les autres prix)

Premier prix du Concours Mapping 2015 : « Opticks », conception Antaless Visual Design (Italie).

 

BILAN

❤️ – Qualité et diversité artistique.

❤️ – Des créations signées par des concepteurs de renom.

❤️ – De nombreuses œuvres poétiques et en lien direct avec le patrimoine de la ville (art du vitrail, époque médiévale etc.).

❤️ – Singularité de la programmation. En matière de projections sur façade, on pensait retrouver un esprit de Fête des Lumières Lyonnaise mais, en fait, non, et c’est tant mieux ! Globalement, chacune ne ressemble pas et n’essaie pas d’imiter l’autre. C’est la force de Chartres en Lumières qui reste attaché à la projection lumière. Si certaines installations de la « Fête de la Lumière » reprennent le principe de sa cousine lyonnaise, les nombreux spectacles vivants qui l’animent, marquent la différence en conservant ainsi un esprit de fête populaire.

❤️ – La durée de la programmation de 6 mois permet d’étaler la densité de visiteurs. D’un point de vue pratique, la recherche d’hébergement est donc simple, mais surtout la visite se fait au calme, de façon tranquille, reposante, agréable et intimiste. On apprécie ! Rien de mieux pour profiter de la beauté de la ville. Seule la « Fête de la Lumière » connaîtra la signification du mot foule. De plus, avec une durée de 6 mois, pas d’excuse pour rater l’événement !

❤️ – Le périmètre de l’événement, cantonné au centre ancien, permet une déambulation facile. On marche mais pas trop.

❤️ – La proposition de visites véhiculées (petit train), commentées et insolites.

❤️ – L’accessibilité : routière, ferroviaire (seulement à 1h de Paris), avec un réseau de transport en commun journalier, plutôt efficace et confortable pour une ville de cette taille (dont des navettes gratuites en centre-ville). (si si, on a expérimenté !)

❤️ – Atmosphère familiale et amicale. Balade nocturne, calme et romantique.

💔 – Un grand regret : le volume sonore des sons et lumières est très insuffisant, excepté celui du spectacle de la façade de la cathédrale. La dimension immersive, permise par le son, est totalement absente. Si les organisateurs se soucient avant tout du respect des riverains qui cohabitent avec l’événement, pendant 6 mois, des solutions sont à trouver car, même dans la rue, on n’entend quasiment rien. Pourquoi pas des douches sonores ou une diffusion de la bande son en temps réel via l’application ?

💔 – Peu d’explications précises disponibles en direct sur le plan papier (en dehors de l’application et du site internet) lorsqu’on souhaite en savoir plus sur les installations (par exemple le nom du concepteur, le contexte de réalisation ou tout bêtement le nom de la création). Mais c’est peut-être aussi un avantage : le visiteur n’est pas noyé par un surplus d’informations. Le leitmotiv étant peut-être : voir et apprécier des œuvres qui parlent d’elles-mêmes, tout simplement.

💔 – Pour un repérage encore plus évident, le numéro des installations pourrait être indiqué physiquement sur chaque lieu.

💔 – Les scénographies ne sont pas toutes renouvelées chaque saison.

💔 – Un petit regret : l’installation interactive de la Place Billard ne fonctionnait pas.

… Malgré tout, avouons-le, nous sommes un public exigeant. D’ailleurs, concernant les derniers points abordés à propos du petit manque d’information, les organisateurs annoncent justement travailler sur son amélioration. Aurélien Charpille, le directeur de l’Office de Tourisme de Chartres, précise que, pour la prochaine édition « on va beaucoup travailler sur la signalétique, sur les explications qu’on donne aux visiteurs sur le parcours etc. » Quoi qu’il en soit on apprécie et recommande à tous cet événement à ne manquer sous aucun prétexte !

1/2 | Suivant (voir toutes les photos !) ►

 


EN CHIFFRES

L’événement
  • Un événement en deux temps :
    • des projections sur façade pendant 6 mois.
    • La « Fête de la Lumière » le temps d’une nuit.
  • 26 sites illuminés.
  • 3 spectacles différents sur les 3 porches de la cathédrale.
  • Environ 1 million de visiteurs.
  • Un concours de vidéo mapping.
  • 100% gratuit.
Aller plus loin…

[1] D’après documentation Chartres en Lumières « Parcours 6 : Le TechTour » – <lien : http://www.chartresenlumieres.com/images/CEL2015_ParcoursThematique6_TechTour.pdf> – 2015
[2] D’après « Chartres en Lumières ! » – article en ligne <lien : http://www.narthex.fr/events/chartres-en-lumieres> – 2015

Un commentaire

  1. Ping :Chartres en Lumières 2015 – Les Photos ! | EclairagePublic.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *