TOP 10 de l’éclairage des villes françaises vues de l’espace par Thomas Pesquet

Prenons de la hauteur avec Thomas Pesquet. À l’occasion de sa mission spatiale, l’astronaute français nous transmet en direct ses images depuis l’espace. Elles offrent un point de vue privilégié et jusqu’à présent inégalé sur l’éclairage de nos villes. On a pris nos billets pour la prochaine expédition.

 .

1. Paris, ville lumière

Les grands sites illuminés sont particulièrement visibles : La Tour Eiffel, Notre-Dame, L’Hôtel de Ville, L’Opéra de Paris, les ponts. Les mises en lumières architecturales pour lesquelles les projecteurs sont installés de bas en haut sont en effet plus facilement repérables. Les grands axes qui bénéficient d’une très forte ambiante lumineuse ne sont pas en reste. La lumière sature l’image sur les Champs-Élysées, la Place de la Bastille, la Gare du Nord, à Montparnasse, à Pigalle et sur le secteur des Grands Magasins, sur le périphérique. Seuls les grands parcs, la Seine ainsi que les grandes emprises ferroviaires du Nord de Paris constituent le capital obscurité de la Ville de Paris. On remarque que l’intensité de l’éclairage est dégressif lorsqu’on s’éloigne de la capitale. Enfin, les grands axes, les quartiers et les villes de banlieue qui bénéficient d’un éclairage urbain en lumière blanche viennent en contraste avec l’éclairage sodium de couleur orange. On repère ainsi la butte Montmartre, le Boulevard des Maréchaux ou encore la ville de Nogent-sur-Marne éclairée depuis longtemps en lumière blanche.

D’ailleurs, avez-vous reconnu l’éclairage de la pelouse du stade de France ? 😉

Beautiful Paris

Paris

Paris

 .

2. Lyon, capitale de la lumière

À Lyon les plus forts niveaux d’éclairage sont centralisés sur la Presqu’Île et les grands axes. L’éclairage systématisé des façades réalisé de bas en haut accentue cette perception vue de l’espace. l’éclairage de la Place Maréchal Lyautey est particulièrement intense puisqu’il est toujours pourvu de luminaires boules. Tout comme pour l’exemple du Grand Paris, saurez-vous identifier le nouveau stade de Lyon sur la première photo ? Sur ces images le Nord est à gauche.

Lyon

Another view of Lyon

 .

3. Bordeaux, le sourire de la Garonne

La récente rénovation de l’éclairage public de la ceinture de boulevards de Bordeaux se distingue par sa lumière blanche uniforme. Quoi qu’il en soit tout comme à Paris et Lyon, c’est soir de match à Bordeaux ! ⚽

Bordeaux at night

 .

4. Nantes, une histoire d’Île

L’agglomération de Nantes présente un éclairage raisonné. Seul le centre-ville et l’aéroport ont les plus forts niveaux d’éclairage perceptibles depuis le ciel. Sur la première image le haut de la photo correspond au Sud.

Nantes

Nantes

 .

5. Cannes, la Croisette s’amuse

De Cannes à Juan-les-Pins l’éclairage dessine la côte méditerranéenne d’un trait de lumière.

Cannes

 .

6. Nice et son collier de perles

La sinuosité des routes offre une magnifique trame graphique qui converge vers la Méditerranée. La principauté de Monaco est situé à gauche, Juan-les-Pins et Antibes sont en haut à droite.

Nice

Côte d'Azur at night

 .

7. Bretagne, l’hermine vue d’en haut

Bretagne

 .

8. Île-de-France, Londres, Benelux : une histoire de capitales

La Belgique est le pays d’Europe le plus densément éclairé la nuit. Ses autoroutes bénéficient pour la plupart d’un éclairage public orange sur tout leur tracé (lampes sodium haute et basse pression). Par conséquent les niveaux de pollution lumineuse sont importants en Belgique. Au Pays-Bas la teinte de lumière est beaucoup plus blanche (lampes LED, iodure métallique et mercure).

Paris

North of France

Hi Paris and France!

Europe

Europe at night

Fantastic night pass

 .

9. Europe de l’Ouest

On dirait un ciel étoilé mais il n’en est rien. Il s’agit de la Terre vue du dessous. 👌

Magical night

 .

10. Berlin, quand l’éclairage fait le mur

Même si la collectivité est en train d’uniformiser son éclairage urbain pour gommer les différences territoriales issues de son Histoire, la lumière rappelle encore aujourd’hui son passé. En savoir plus sur l’éclairage de Berlin… Le bas de l’image correspond à l’Ouest.

Berlin

 .

Bonus : Aurores boréales

Quand la lumière devient magie…

Take in the view!

Aurora australis

 .

Il est intéressant de noter que la quantité d’éclairage perçu depuis l’espace n’est pas proportionnelle aux niveaux d’éclairements perçus au sol. En effet – et c’est logique – les déperditions lumineuses (indice ULOR luminaires, orientation vers le ciel des projecteurs d’illuminations architecturales) sont quant à elles visibles sans filtre depuis l’espace. C’est par exemple le cas pour la Place des Terreaux à Lyon. Comme l’attestent les photographies ci-dessous, l’environnement lumineux de la place est très doux. Le sol n’est d’ailleurs quasiment pas éclairé. Il bénéficie simplement de la lumière réfléchie des mises en lumières architecturales.

L’environnement lumineux de la Place des Terreaux à Lyon vu depuis l’espace public. (crédit des 2 photos ci-dessus : Vincent Laganier, LightZoomLumière)

 

Or vu depuis l’espace on comprend que cet l’éclairage est pourtant bien visible depuis la navette spatiale. L’éclairage des façades est en effet orienté de bas en haut et donc vers le ciel.

L’environnement lumineux de la Place des Terreaux à Lyon vu depuis l’espace.

.

Et maintenant qu’est-ce qu’on dit ? Merci Thomas !

.

.

Aller plus loin…

Crédit images : Thomas Pesquet / Place des Terreaux, Lyon : Vincent Laganier, LightZoomLumière.

3 commentaires

  1. Thank you for every other excellent article.

    The place else may just anyone get that type of info in such an ideal means of writing?
    I’ve a presentation next week, and I’m at the look
    for such information.

  2. Les photos sont superbes et l’article très intéressant, comme d’habitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *